LES POIREAUX GIRONDINS
Motardes, Motards sur ce forum vous ne trouverez que ce que vous apporterez ... bonne humeur, respect, balades, Bouffes, infos et tout cela autour de notre passion : la MOTO en Gironde et ailleurs!
LES POIREAUX GIRONDINS

Motardes, Motards sur ce forum vous ne trouverez que ce que vous apporterez ... bonne humeur, respect, balades, Bouffes, infos et tout cela autour de notre passion : la MOTO en Gironde et ailleurs!
 
PortailPortail  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Météo Bordeaux


Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Août 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
CalendrierCalendrier
Sujets les plus actifs
Le bonjour du matin
Le bonjour du matin
Le bonjour du matin
Le bonjour du matin
Le bonjour du matin
SORTIE DE LA PENTECOTE DU 24 AU 28 MAI 2012
WE au Pays Basque du Vendredi 24 au 26 Mai 2013
WE au Pays Basque du 12/10 au 14/10
Les prénoms ...
Nouvelles de Panne sèche
Derniers sujets
» Une autre tite private à l'arrache
Dim 13 Aoû - 17:24 par Epitaf

» Murillo de Gállego 2017
Sam 12 Aoû - 22:13 par Epitaf

» Tite private...
Mer 2 Aoû - 11:01 par Patty

» La connerie du jour...
Lun 26 Juin - 16:41 par Epitaf

» Facebook de merde
Lun 28 Nov - 8:18 par Epitaf

Forum
Partenaires
créer un forum

Partagez | 
 

 Les chroniques des poireaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fabi

avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 47
Localisation : MERIGNAC

MessageSujet: Les chroniques des poireaux   Sam 23 Mar - 3:21

Décembre 2045
Le son strident de mon réveil m extirpe de mon sommeil les premiers rayons de soleil passe à travers les volets une belle journée s’annonce, une douche puis je descends à la cuisine un bon café pour me sortir de mon état léthargique, les premières pages web s’affiche sur la porte de mon frigo :
Les infos comme d’habitude : le chômage, la dette extérieure, l’essence encore une hausse et dire que j’ai fait mon plein hier et que ça m’a couté un mois de salaire
La météo : temps magnifique pas un nuage température 39° le réchauffement climatique ça a du bon pour les motards un an et demi qu’il a pas plu
Dernier rappel du ministère de l’écologie : « monsieur nous vous rappelons qu’il ne vous reste qu’une semaine pour apporter les modifications à votre véhicule sans quoi il vous sera saisie » là je n’ai plus le choix j’ai repoussé au max aujourd’hui c’est la dernière sortie avec mon bon vieux flat 650000 KM au compteur et dire que lundi prochain il sera remplacé par un moteur électrique avec son akrapovic en mp3
Sur les poireaux girondins le post de la dernière sortie des moteurs thermiques s’anime, il est temps pour moi de m’équiper casque, dorsal, gants , blouson, gilet jaune je sors mon fidèle destrier de son garage aujourd’hui on se lâche on respecte rien une sorte de baroud d’honneur
J’arrive sur les lieux du rendez-vous, au loin j’aperçois ……..

Qui continu l’histoire ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les chroniques des poireaux   Sam 23 Mar - 5:31

Ce sera mieux si c'est toi ... La suite m'interesse ! J'ai hate de lire !
Si tu doit me citer , voilà ma photo prise en 2045

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les chroniques des poireaux   Sam 23 Mar - 7:30

P..e, sors de ce corps Evil or Very Mad

Vas y fabi continues, j'en suis de cette dernière des moteurs thermiques avec la VSmart et ses 772000 km compteur
Revenir en haut Aller en bas
Charles

avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 20/03/2011
Age : 58
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Les chroniques des poireaux   Sam 23 Mar - 18:42

J’arrive sur les lieux du rendez-vous, au loin j’aperçois ……..

Playmo tenant religieusement son dernier litre d'essence, Tigau content de son pneu, mais plus pour longtemps, Lestat, dont la barbe a blanchi mais il a démonté des valises de son antique 1200 R, signe évident de désir d'arsouille.

J'en passe et des meilleurs, et puis voilà les filles : Cat, Florine, Sofire... elles n'ont pas changé malgré les années. Toujours aussi belles, juste qu'elles n'ont pas grandi et les pieds ont toujours autant de mal à toucher le sol. Les glorieuses SDS sont là aussi. Ça nous promet de sacrées photos de l’évènement.

Il parait qu'un milliardaire chinois a reconstitué la D32 gravillon par gravillon dans le parc de son château du côté de Duras. Avant c'était les japonais qui démontaient les monuments historiques.

C'est là qu'on va....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les chroniques des poireaux   Dim 24 Mar - 4:32

Moi je serai la SDS de mon Valentino, qui se demande quel est ce carburant puant que vous avez mis dans vos réservoirs, et qui se souviens de cette odeur, c'est ça que papa mettait dans son réservoir aussi, quand il avait six ans en 2013.
SDS, car en fait du sable, il n'y a plus que ça à perte de vue à part l'unique route reconstituée par " le milliardaire chinois ".
Oui SDS, car c'est tout ce qu'il reste de moi... du sable.
Au suivant...
http://www.youtube.com/watch?v=oz-N0k69f1w
Revenir en haut Aller en bas
Bandidier

avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 17/03/2011
Age : 59
Localisation : Le Bouscat / st Seurin de Cadourne

MessageSujet: Re: Les chroniques des poireaux   Dim 24 Mar - 8:33

En ce Décembre 45 je suis avec G'emile a la recherche des chiens de sa meute qui sont partis apeures
après avoir entendu le son inhabituel de moteurs thermiques.
Nous approchons de la D32 et la passe devant nous un vieux flat avec en SDS une personne qui bouge
se retourne comme un sémaphore comme pour indiquer un point de rendez vous et la je dis a G'emile
P......N ça me rappelle Fabi et Patty
Revenir en haut Aller en bas
fabi

avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 47
Localisation : MERIGNAC

MessageSujet: Re: Les chroniques des poireaux   Dim 24 Mar - 9:08

En me rendant au rendez vous il me semble bien avoir reconnu Bandidier et G’emile ma sds me le confirmera en arrivant .
Le nombre de motards est impressionnant cela fait longtemps que l’on avait pas vu ça
Les vieux tromblons côtoient les nouvelles bécanes. David33 est là avec la moto qui compte le plus de km du forum 772000 KM , Rico Rico est venu avec son modèle si particulier un hybride fabriqué il y a une quinzaine d’années sortie du cerveau d un mécanicien ducati et du designer Philipe Starck entre moto et hydroglisseur un vrai délire cette chose, tiens Charles est là, la semaine dernière sa Caponord avait rendu l’âme et pourtant le voilà chevauchant sa monture, il m expliquera par la suite qu’il a réussi à faire repartir la belle avec des pièces récupérées sur une vielle 206 Peugeot de 2006 un miracle. Les sourires sont au rendez vous même si au fond de nous on sait que cette dernière nous laissera un gout amer. Une fois les moteurs thermiques reformés il ne nous restera plus que ces foutus moteurs électriques, linéaires et soporifiques n’y pensons pas aujourd’ hui on se lâche, Pierrodelalune notre Dieu et organisateur commence son discours, les règles de sécurité :
« aujourd hui vous faites comme vous le sentais »
Ca promets un beau bordel .
les brouilleurs de trakeur gps sont distribués pas question que ces mouchards nous gâchent la fête ,il est vrai que depuis l installation obligatoire de ces radars mon compte fait le gueule
l’ Etat avait encore fait fort réussir a installer un système qui vous flique en permanence et qui vous débite les amendes automatiquement sur votre compte. Mais là, avec les brouilleurs on ne risque rien…………..

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Charles

avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 20/03/2011
Age : 58
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Les chroniques des poireaux   Lun 25 Mar - 11:49

Si ce texte est exhumé dans quelques décennies ou quelques siècles, ses lecteurs ne comprendront peut être pas de quoi on parle.

Conduire une moto à moteur thermique était une drogue couramment utilisé au 20 ème siècle et au début de 21ème.

On s'approche de l'engin, toujours doucement avec une sorte d'émotion au fond de l'estomac. On caresse du regard le tableau de bord, le réservoir et la selle. Puis le regard descend et on s'attarde un moment sur le moteur et la jauge d'huile si elle est apparente.

Arrivé à la hauteur du réservoir, c'est d'un geste sur et déterminé que le pilote plonge la clé dans le barillet situé juste devant le guidon. La légère vibration liée à la pénétration est déjà une invitation au plaisir.

Clac ! Un quart de tour à droite et le monde vient de changer. Le tableau de bord s'éclaire les aiguilles s'affolent et l'oeil rouge du voyant d'huile réclame la pression sur le démarreur comme on réclame un élixir de vie.

Doucement la main droite se pose sur la poignée et le pouce.. le pouce, s'apprête à déclencher le tonnerre.

Cri strident du démarreur, explosion du premier temps de la rotation, grondement du ralenti qui se calcule sur un moteur froid ! Tout s'anime, tout vibre. La promesse est là.

Le casque, les gants ; le pilote enfourche sa monture et sa main se pose sur la poignée droite à laquelle il imprime de légères rotations qui font grogner ce nouvel ensemble qu'il forme avec la moto. A chaque degré une tension qui dit que le monde est là, qu'il est vivant et qu'il va bientôt défiler tout autour.

Le motard lève la tête, regarde. Il voit. Il voit l'endroit précis où sera sa moto dans quelques secondes. Son pied vient de replier la béquille et d'atterrir sur le sélecteur.

L'univers est désormais concentré entre sa main gauche et sa main droite. Selon ses gestes, selon la manière dont il pétrit cette pâte ; embrayage, accélérateur, frein ; la moto se projette et se déplace dans les deux dimensions.

Il est déjà sur la route et approche du premier virage. Jeu du regard, appuis modifiés, le monstre penche et trouve un compromis entre la chute et la poussée de l'arrière.

Tout le corps frémit à la vibration, au bruit, au vent à cet emportement vers le paradis qu'on appelle l'accélération.

Une drogue dure.

Bien évidemment tout cela est interdit désormais. Comment une société policée pourrait-elle supporter des tels enivrements de la part de ses citoyens ?
Revenir en haut Aller en bas
JP

avatar

Messages : 240
Date d'inscription : 23/03/2011

MessageSujet: Re: Les chroniques des poireaux   Lun 25 Mar - 23:08

Nous avions bien tenté de faire reculer le texte interdisant les moteurs thermiques. Les Lobbies pétroliers, les manifs pacifiques, les débordements des casseurs en HARLEYS, n'ont rien pu y faire.
Certains d'entre nous, Juristes de formation, car la moto touchait autrefois toutes les couches de la population, ont même essayé de faire passer un amendement permettant aux quinquas de continuer jusqu'à leur mort la pratique de ce sport mécanique.
Cet aménagement prévoyait la restitution des engins aux autorités, sans possibilité de transmission successorale à leurs enfants.

Mais rien n'y a fait, "on arrête pas la marche du progrès" qu'ils ont dit. Il faudra vous y soumettre, ou aller vous faire mettre !
Les propos étaient crus, cassants et directs, comme savent si bien les tenir les classes dirigeantes, mêmes celles issues des mouvements écologiques, autrefois si chers à nos coeurs, comme nous nous en apercevrions plus tard, trop tard.

Nous ne nous étions pas méfiés de ces sympathiques bobo-écolos, qui prônaient le retour aux vrais valeurs d'une vie saine, détachée de tous les superflus de la vie moderne.
Certains d'entre nous avaient même succombé à leurs sirènes labellisées "AB" et suivaient benoîtement leurs cortèges-vélocipèdes pacifiques, avec leurs motos pétaradantes que tout le monde trouvait "si cool".

Arrivaient au Pouvoir, d'aucun diraient aux Affaires, les écolos, après l'habituelle chasse aux sorcières, s'attaquèrent aux grands chantiers, dont celui du "tout électrique".

A partir de là, nos malheurs n'iraient que croissant jusqu’à cette nuit des longs couteaux, où à la faveur de l'obscurité, des phalanges écologistes renseignées par des comités de quartiers, viendraient dans nos garages rafler ou saboter nos belles motos.

Fort heureusement, grâce à un forum d'amateurs, répondant au nom insoupçonnable pour les écologistes, de "Poireaux Girondins", l'alerte fût donnée et certains purent sauver leurs machines d'une tragique exécution.
Des caches, des réunions secrètes, des sorties nocturnes, avec la peur au ventre, c'est tout ce qu'il nous restaient.

Las de cette vie de "bête traquée", nous décidions de faire face et d'organiser des sorties motos au grand jour.

Je me souviens de la première fois, où nous n'étions qu'un petit nombre...........
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les chroniques des poireaux   Lun 25 Mar - 23:19

A propos de caches secrètes...
J'ai 300l de SP98 fraîchement raffiné dans la cave pour ceux qui en manquerait pour cette Der!
Qui a dit que la solidarité motarde était un concept du siècle dernier?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chroniques des poireaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chroniques des poireaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plusieurs petites douleurs chroniques : adducteurs et épaule
» Basco-Béaranais 2010 Enduro des Poireaux !!!
» Corb aux coques et sa fondue de poireaux
» "Chroniques Motardes" (by Juju6R) L'integrale.
» chroniques sympa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES POIREAUX GIRONDINS :: Le comptoir-
Sauter vers: